Arnhem : la dernière victoire allemande

Éditeur CALMANN-LEVY
Paru le
Papier ISBN: 9782702163580
Pour obtenir la disponibilité d'un produit, contactez-nous. Si le ou les livres commandés sont en inventaire, la commande sera traitée entre 1-4 jours. Si les livres ne sont pas en inventaire, votre libraire vous confirmera rapidement la durée du traitement prévue.

Le 17 septembre 1944, le général Kurt Student, créateur des forces aéroportées allemandes, entend le rugissement crescendo d'un grand nombre de moteurs d'avions. Il sort sur la terrasse de la villa qu'il occupe et qui domine le plat pays du sud des Pays-Bas pour regarder passer l'armada de Dakota et de planeurs qui convoient la 1re division parachutiste britannique et les 82e et 101e divisions aéroportées américaines. Ce n'est pas sans une pointe de jalousie qu'il contemple cette démonstration de force aéroportée.Market Garden, le plan du maréchal Montgomery consistant à donner le coup de grâce à l'Allemagne nazie en capturant les ponts hollandais donnant accès à la Ruhr était audacieux. Mais avait-il la moindre chance de réussir ? Le prix à payer quand il s'avéra un échec fut effroyable, en particulier pour les Néerlandais qui avaient tout fait pour aider leurs libérateurs éphémères. Les représailles allemandes furent cruelles et sans pitié, et ce jusqu'à la fin de la guerre.Quant à Arnhem et Nimègue, villes cartes postales au coeur de l'Europe civilisée, elles se retrouvèrent, à l'arrêt des combats, dévastées et jonchées des cadavres d'innombrables jeunes soldats qui avaient payé de leur vie l'hubris de leur haut commandement.En puisant dans une documentation prodigieuse et parfaitement maîtrisée composée pour beaucoup d'archives hollandaises, britanniques, allemandes, américaines et polonaises inexploitées, Antony Beevor nous fait vivre la terrible réalité d'une bataille dont le général Student lui-même prédit avec lucidité qu'elle donnerait à l'Allemagne sa « dernière victoire ».Son récit implacable, qui alterne les gros plans et les vues d'ensemble, nous plonge au coeur même de la guerre, et rend hommage à des milliers de héros anonymes que l'Histoire a oubliés.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Christian Vachon, librairie Pantoute

    Tout va bien pour les Alliés sur le front ouest, en ce mois de septembre 1944, alors que l’ennemi recule dans le chaos, jusqu’au moment où ce maréchal anglais Montgomery, imbu d’orgueil, concocte un projet pour s’assurer d’être celui qui va mener les troupes, à la victoire, au cœur de l’Allemagne : forcer le passage du Rhin, aux Pays-Bas, en y envoyant des troupes aéroportées. Ce plan pue la désinvolture, ne tenant compte ni des difficultés du terrain ni de la détermination des Allemands. Le bilan : un carnage de soldats, et un désastre humanitaire pour les Néerlandais. Longtemps on ménagea l’Anglais « Monty » en qualifiant l’opération de pari héroïque qui devait précipiter la fin de la guerre ; Antony Beevor, dans son Arnhem, remet les pendules à l’heure en traitant cette désastreuse affaire de mission suicide. Son méthodique et poignant récit en devient insoutenable, sachant que tant de vies humaines, civiles et militaires, vont être sacrifiées pour rien.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres