Deux Siècles d'Esclavage au Québec

Non disponible.

Longtemps nos historiens ont considéré la Nouvelle-France comme différente des autres colonies européennes d'Amérique, estimant notre passé d'un niveau supérieur. Comme le disait Garneau: «Les Anglais sont venus en Amérique pour faire du commerce, les Espagnols pour chercher de l'or, mais nous pour répandre la foi.» Pourtant, dans les faits, chez ces colonies voisines comme chez nous, dans le terre à terre de la vie quotidienne, l'activité consistait à acquérir le plus possible de biens matériels à travers le commerce. Dans ces conditions, pourquoi n'aurions-nous pas, comme ailleurs, pratiqué l'esclavage des Noirs et des Amérindiens?Comment penser que la Nouvelle-France serait esclavagiste, quand le Royaume de France s'affirmait «terre de liberté» et affranchissait tout esclave qui venait s'y réfugier? Cette situation rendait impensable l'existence de cette institution au Canada. On s'est plu longtemps à le croire.Une lecture attentive de la documentation historique dresse néanmoins un autre portrait. Dans le continent américain où les autres colonies pratiquaient l'esclavage intensif, elle rappelle hors de tout doute que le Québec d'autrefois aussi a pratiqué l'esclavage sous le régime français et qu'il a continué après la conquête britannique.Quand l'esclavage a-t-il commencé ici? Les premiers esclaves sont tellement rares qu'on ne pourrait en situer la pratique générale qu'à partir des années 1680. Il y eut donc deux étapes: d'abord l'apparition de quelques individus en esclavage, puis la servitude qui devint une institution régulière dans la société de la Nouvelle-France et qui se perpétua jusque dans le premier quart du XIXe siècle.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres