L'Empress of Ireland : Une histoire par l'image

Éditeur GID
Paru le
Papier ISBN: 9782896343119
Disponibilité en librairie :
Quantité

L'histoire du paquebot Empress of Ireland se limite trop souvent au récit de sa fin tragique. Pourtant, il a navigué pendant huit années avant son naufrage dramatique qui a fait plus d'un millier de victimes dans le fleuve Saint-Laurent, le 29 mai 1914. Plus encore, il nous semble qu'il est impossible de raconter l'histoire de l'Empress of Ireland sans expliquer brièvement le contexte dans lequel il a navigué et sans parler également des autres navires qui ont croisé sa route au cours de sa carrière. Durant les huit années pendant lesquelles les Empresses feront la liaison entre Québec et Liverpool, ils deviendront les coqueluches des gens de Québec. Partout sur les rives du Saint-Laurent, à Québec et en aval, l'Empress of Ireland et son jumeau identique l'Empress of Britain acquièrent rapidement une excellente réputation et les témoignages abondent qui décrivent les attroupements sur les quais le long du Saint-Laurent pour voir passer les Empresses. Jusqu'à l'arrivée sur le Saint-Laurent des paquebots de la Allan Line, le Calgarian et l'Alsatian, au printemps 1914, les deux Empresses demeurent les plus grands paquebots sur le fleuve, et pour les gens de L'Islet-sur-Mer, de l'île d'Orléans, de Rimouski ou de Rivière-du-Loup, chacun de leur passage est un spectacle. Il faut habiter sur les rives du fleuve pour comprendre que le passage de grands navires devant chez soi, même après plusieurs années, demeure un ravissement pour le regard.De même, à Québec, les équipages entretiennent des liens avec la ville. Quand le navire est au port, les marins jouent au soccer contre des équipes locales sur les plaines d'Abraham, la troupe de théâtre du bord se produit à guichet fermé dans les théâtres de la ville et on suit dans les journaux du Québec les arrivées et les départs des Empresses avec attention. Un tel degré d'intérêt permet d'imaginer le choc au Québec, lorsque l'impensable se produit, cette nuit fatidique du 28 au 29 mai 1914. Juste en bas de Rimouski, l'Empress of Ireland, qui fait route vers Liverpool, est frappé en son flanc par un navire norvégien rempli de charbon, le Storstad. L'accident, causé par le brouillard, se déroule très rapidement : moins d'une quinzaine de minutes s'écoulent entre le choc de la collision et la disparition complète de l'Empress de la surface du fleuve : 1 012 personnes perdent la vie dans la tragédie. Le SOS lancé à la station Marconi de Pointe-au-Père permet de dépêcher sur les lieux du naufrage le bateau pilote Eureka et le navire de la poste Lady Evelyn. Le Storstad, qui est endommagé mais ne sombre pas, et les deux navires de secours recueillent ensemble les 465 survivants du naufrage et les transportent en sécurité dans la petite ville endormie de Rimouski. Au petit matin, la rumeur s'est répandue dans la ville et toute la communauté se mobilise pour venir en aide aux naufragés. Dès lors et pour toujours, le nom Empress of Ireland sera associé à celui de Rimouski.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres